Imprimer

Pages Alain

Pages Alain

Pages Alain

Pont Saint Esprit dans le Gard.

Le champignon de Paris est Gardois.

Depuis 63 ans, la famille Pagès exploite une champignonnière dans les galeries de l'ex-verrerie de la ville. C'est la dernière exploitation de ce type dans le Sud-Est de la France.

Le roi Louis XIV en raffolait, paraît-il. À l'époque, le champignon de Paris se cultivait sous les combles de la capitale où on stockait du fumier de cheval. C'est ainsi que cet ingrédient alimentaire en est venu à porter son nom. Il est bien connu des inconditionnels du potage velouté. Il est tout aussi délectant de le savourer en salade, à la poêle, en sauce. Il se déguste aussi à l'apéro.

Alain Pagès, lui, semble les préférer "farcis, à la tapenade ou en omelette". Il est cultivateur de champignon de Paris, à Pont-Saint-Esprit. Son exploitation du quartier de Saint-Pancrace est, à ce jour, la seule toujours en activité, dans le Sud-Est de la France. Il passe l'essentiel de ses journées sous terre, comme une fourmi champignonniste. C'est d'ailleurs le nom de son métier : champignonniste.

Jean-Pierre et Alain Pages   Producteur de champignons